Christophe TARKOS, "Morceaux choisis"

1995 - Avec une préface de Christian Prigent



Edition numérique Février 2015 
disponible !



Edition originale : 3è tr.1995 
110 p.  11/17 cm
ISBN : 2-909140-08-3



18. j'ai relu mon premier livre " morceaux choisis ", c'est des
morceaux, c'est un bon livre de n'importe quoi, je ne sais faire que du
n'importe quoi, je ne sais pas faire un livre parce que je fais des
poèmes. Ch. T. (anachronismes)



Sommaire


 
introduction, par Christian Prigent

Des poèmes beaux, agréables, jolis et bien faits
Le livre des carrés de terre (dédicacé à Gatti)
Je sais où se trouve le bureau de tabac
Pupe fan Min

notice
Exercices
Jugements des contemporains
Moi (bio-bibliographie)
Illustrations : Christophe Tarkos



***



Edition papier 1995 : épuisée

Edition numérique (PDF) Février 2015
disponible : 5,99 €


(réception du lien de téléchargement dans les 12h)

Ou bien chez Immatériel (chargement immédiat), avec tous les autres
Contemporains favoris numériques


***


Christophe Tarkos (1963-2004)
poète contemporain


« Il organise un travail de sape de la langue ; une poésie de déconstruction ; il s’attaque à la langue dans sa matérialité, en même temps il effectue un travail de nomination (ou renomination) et de rumination (mâche-mot) en soumettant la langue et les mots à une sorte d’incantation ou de psalmodie, les malaxant en une sorte de purée de sons : le pâte-mot. Il aboutit ainsi à une sorte de superficialité de la langue, n'ayant d'abord qu'à proposer sa matérialité : paradigmes, grammaire, sons. C'est l'agencement et le montage qui donnent ensuite cette impression d'emportement, ou d'étouffement dans les méandres des rythmes.A l'instar d'Olivier Cadiot, son écriture n'est pas étrangère aux recherches du 20ème siècle sur la linguistique : grammaires génératives et transformationnelles. Par exemple, le jeu des répétitions, des permutations, par les glissements d’une phrase à l’autre, par substitution ou par déclinaison de paradigmes grammaticaux (passages du présent au passé etc.), énoncés en boucles spiralées, énoncés variables de formules interrogatives, présentatives…Indéniablement, cette poésie est construite pour être proclamée et c'est dans cette opération que la physique du souffle chez le lecteur contribue, pour sa part, à l'élaboration des sens.
Tentatives de suspendre le contrôle de la pensée (voir les premiers surréalistes) et tentation de s’affranchir du sens donné pour faire que le rappel du sens n’encombre plus le dire : jaillissement du dire à l'intérieur même de la gangue de la langue, en "effleurant la surface des mots pour atteindre musicalement le monde". Christian Prigent a été un de ses principaux défenseurs (voir ses articles ). C’est pourquoi il a également un rapport avec la poésie sonore. "Vient inquiéter l’idylle ahurie entre choses et langues : ça s’appelle peut-être poésie." (C. Prigent). 
» (Demandre, Mediapart)



Extrait



La liste

Lipschitz: "Si on veut avoir une vue d'ensemble de plusieurs choses, on en choisira d'abord une, et on ajoutera une nouvelle chose à la première choisie jusqu'à épuisement."

Je vais concevoir un petit recueil sur la liste.

Je vais écrire la liste des choses. Il y a beaucoup de choses.

La liste des choses ne doit pas être très longue, il n'existe pas un nombre si grand de choses telles qu'on peut les voir dans les campagnes, on ne peut pas tout faire.

Je m'appliquerai. Je vais écrire la liste de toutes les choses, c'est possible en faisant attention, elles ne sont pas infinies. Simplement, il ne faut pas en oublier. J'y mettrai les très grandes choses, qui ne rentreraient pas sinon, du fait de leur grande taille, et je mettrai leur nom. Ainsi elles pourront en­trer.

Il y aura toutes les choses, mais sans le vague autour qui ne signifie rien et qui prend trop de place et qui met dans un état. Macaque, par exemple, sera à sa place, sagement, sans grima­cer et faire rire. Et de cette place, il ne pourra pas aller voir ailleurs, tout gesticulant. Les choses essayent toujours de s'échapper. Avec leur nom chacune, ni plus, ni moins, elles ne s'échapperont pas. Ainsi elles seront bien. Je ferai un bar­rage et les choses caractérielles ne pourront pas rentrer.

Ce sera une jolie liste.

S'y trouveront tous les fruits qui grossissent sur les arbres. Les fruits sont de petites choses colorées aux formes senti­mentales parfumées à mettre à la bouche. Ils sont beaux, ils seront là, ils sont attirants avec leurs formes arrondies de fèves lisses comme des billes, de la rondeur des fruits et de la peti­tesse des perles. Il y a beaucoup de choses heureuses.

Et les endroits sauvages, les endroits qui sont dans de grandes plaines infinies qui ne s'arrêtent jamais, et les endroits isolés et perdus, et les endroits reculés et rares et inexplorés. Je cher­cherai partout, j'irai dans les campagnes, je fouillerai les dé­charges, les rebords et les endroits reculés.

Je commencerai par les choses connues comme la terre, les océans, le soleil, la mer, les nuages, les coquelicots, les étoiles, les immeubles et les avenues.